10 idées reçues sur le Hajj et la Omra



Idée reçue n°1 : Obtenir le titre de "Hajj" ou "Hajja" après avoir accompli le pèlerinage


Une fois de retour chez lui, le pèlerin a le droit à un nouveau titre qui le distinguera des autres : "Hajj" (pour l'homme) ou "Hajja" (pour la femme). Hors, il n'est aucunement permis de donner cette appellation au pèlerin à son retour du Hajj (ou de la Omra). En outre, ceci relèverait même d'un signe d'ostentation par le fait qu'on ne cherche par ce voyage uniquement l'obtention d'un titre et non l’agrément d'Allah.


Idée reçue n°2 : Ne pas pouvoir rester avec son épouse durant le séjour


Lors de leur voyage sur les terres saintes, beaucoup de couples pensent qu'il n'est pas autorisé de rester avec son épouse du fait qu'il est interdit pendant la période de l'"Ihrâm" (la période de sacralisation) d'avoir des relations charnelles avec son épouses ainsi que ce qui y mène. Hors, la cohabitation dans une même chambre n'est pas interdite. Ainsi, il est autorisé au couple de séjourner ensemble dans la même chambre et il n'est pas obligatoirement obligé de se séparer.


Idée reçue n°3 : Penser qu'il faut obligatoirement retirer ses chaussures lors de l'entrée au Masjid al Haram


A l'entrée de toute mosquée, les fidèles ont l'habitude de retirer leurs chaussures avant d'entrée. La mosquée étant revêtue de tapis, entrer avec ses chaussures risquerait de la salir. Hors, la Mosquée Sacrée de La Mecque n'est pas tapissée. Ainsi, il est possible d'accomplir le tawaf, le Sa'y et y prier avec ses chaussures si elles ne sont pas souiller par une impureté. Il est en effet rapporté de Abu Sa'id رضي الله عنه que le Prophète a dit : « Lorsque l’un d’entre vous va à la mosquée il doit regarder ses sandales et si il voit une impureté ou une saleté dessus, il doit les essuyer et ensuite prier avec. » [Rapporté par Abu Daoud]


Idée reçue n°4 : Vouloir absolument toucher la pierre noire et en faire un objectif pendant son séjour


Lors de l'accomplissement du Tawaf (les circumambulations autour de la Kaaba), il est légiféré de toucher la pierre noire et de l'embrasser, conformément à la Sunnah du Prophète ﷺ. Hors, il est quasiment impossible de la toucher à notre époque en raison de la grande affluence autour de la Kaaba. Forcer pour atteindre la pierre noire en bousculant les gens leurs causerait du tort alors que le Prophète ﷺ a dit : "Ô 'Ûmar ! Tu es un homme fort, alors ne cause aucun tort au faible. Si tu veux toucher la pierre noire et que tu y trouves un chemin, fais-le. Sinon, fais-lui face et dis : Allahu Akbar (Allah est Le Plus Grand)". Il n'est pas nécessaire d'embrasser sa main après avoir saluer la pierre noire.


Idée reçue n°5 : Penser qu'il est mieux d'effectuer plusieurs Omras lors d'un même voyage.


Parmi les pratiques courantes que l'on peut constater, la multiplication des Omras lors d'un même voyage en pensant obtenir plus de récompenses ainsi plutôt qu'en se limitant à une seule Omra. Certains pèlerins arrivent même avec une liste afin d'effectuer un certain nombre de Omras pour plusieurs personnes.

Le mieux est de suivre la Sunnah et d'effectuer une seule Omra par voyage, comme il a été rapporté du Prophète et de ses compagnons.


Idée reçue n°6 : Saluer le Prophète pour quelqu'un


Il n'est pas autorisé de saluer le Prophète pour quelqu'un. En effet, il est possible à toute personne de saluer le Prophète ﷺ et ce, à tout endroit. D'après Abou Hourayra رضي الله عنه, le Prophète a dit: "Ne faites pas de vos maisons des cimetières, et ne prenez pas ma tombe comme un 'id. Et priez sur moi car certes votre prière me parvient où que vous soyez". [Rapporté par Abu Daoud]


Idée reçue n°7 : S'essuyer sur la Kaaba pour y trouver la bénédiction ou essuyer un vêtement dessus


Fait parti des innovations religieuses de s'essuyer sur la Kaaba ou essuyer un vêtement sur celle-ci. De plus, si la personne recherche à travers cette acte une bénédiction, celui-ci relèverait de l'association majeure car la Kaaba ne peut en rien nous profiter ou nous nuire.*


Idée reçue n°8 : Penser qu'on est dispensé de prière à son retour


Aussi étonnant que cela puisse paraître, certains pèlerins se voient dispensés d'accomplir la prière à leur retour du Hajj ou de la Omra. Ceux-ci calculent les récompenses qu'ils ont pu avoir en priant au Masjid Al Haram (où 1 prière a la récompense de 100000 prières) et au Masjid An-Nabawi (où 1 prière a la récompense de 1000 prières). En effet, il est complètement absurde de penser ainsi et en aucun cas ces mérites nous dispenseraient de prier à notre retour.


Idée reçue n°9 : Porter des sandales blanches


Le port de sandales blanches, et plus particulièrement ces sandales (voir photo) n'est pas nécessaire d'être porté lors de l'état de sacralisation. En effet, tout type de sandales peut être porté, et de toutes couleurs, à condition qu'elle ne recouvre pas totalement le pied.



Idée reçue n°10 : Porter une tenue blanche pour la femme


Contrairement à l'homme, la femme n'est pas tenue d'observer une tenue vestimentaire particulière pour l'état d'Ihram en dehors du fait qu'elle n'est pas autorisé à couvrir son visage par un niqab et ses mains par des gants. Ainsi, il lui est autorisé de porter ses vêtements habituels à condition qu'ils soient couvrant et ne constitue pas une parure en soient.



*Voir Fatawa Nour 'Ala Darb - Ibn Baz - 11794

Adresse :
18 rue Magenta, 93500 Pantin, FR
Accès :
Contact :
Tel : 07 81 97 45 51
Tel : 06 03 07 13 29
Newsletter :
                Aubervilliers - Pantin 4 Chemins | 6min
                Gare de Pantin | 6min
                                            Jean Moulin | 2min
  En voiture : Sortie Porte de La Villette
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône YouTube

Copyright © 2016 Al Hayat Voyages (MC travel) - Tous droits réservés